Actualités

Actualités et sujets concernant nos activités


Tuesday, 28 February 2017
La Lothlórien prospère durablement

Lothlorien

La Lothlórien est d’après Legolas dans le Seigneur des Anneaux, « la plus belle de toutes les demeures de mon peuple. Aucun arbre ne se compare à ceux de ce pays ». En effet, en tant que toile de fond de la trilogie épique de Peter Jackson, les magnifiques forêts de la Nouvelle-Zélande ont presque volé la vedette au reste du film. Les fans pourraient être surpris d’apprendre que la forêt de la Reine Galadriel est également une forêt en exploitation, certifiée par Rainforest Alliance selon les référentiels en matière de durabilité sociale, environnementale et économique de Forest Stewardship Council (FSC).


Les forestiers de Lindsay & Dixon, une entreprise forestière certifiée FSC, localisée dans l’Ile du Sud de la Nouvelle-Zélande, travaillent dans certaines des plus belles forêts de hêtres autochtones au monde. Afin de garder ces forêts en bonne santé, la zone d’exploitation forestière est gérée selon un plan de développement durable approuvé par le gouvernement. La Waitutu Holding Company, l’entité Maori locale qui possède les terres, ainsi que les opérations de sciage et de traitement de Lindsay & Dixon, ont toutes été certifiées FSC par Rainforest Alliance en 2004. Pour obtenir la certification FSC, les opérations forestières doivent faire l’objet d’une évaluation détaillée sur le terrain afin de confirmer leur conformité à l’ensemble des critères FSC en matière de durabilité sociale, environnementale et économique. Cette évaluation concerne notamment les contributions de toutes les parties intéressées, les inventaires d’espèces, les examens de plan de gestion et les inspections forestières.

Lindsay & Dixon n’est pas seulement le plus grand fournisseur de bois de hêtre et de placage locaux de Nouvelle-Zélande, elle est également la seule entreprise forestière certifiée FSC travaillant dans les forêts indigènes du pays. « Lorsque l’on regarde environ 10 ans en arrière, au moment où nous avons décidé d’acquérir la certification FSC, celle-ci était encore inconnue en Nouvelle-Zélande. Personne ne demandait du bois certifié FSC à l’époque », a déclaré Bernie Lagan, Directeur général de Lindsay & Dixon. « Pour nous, c’était une décision personnelle compte tenu de la nature de notre entreprise, de nos liens avec la communauté Maori et la foresterie autochtone ».

L’entreprise a un contrat de 100 ans avec la Waitutu Holding Company pour pouvoir exploiter les 30 000 acres (12 000 hectares) des forêts de Longwood et de Rowallan situées à l’ouest de l’Ile du Sud. La sylviculture et la transformation du bois représentent une part importante de l’économie de la région de Southland (incluant la partie sud-ouest de l’Ile du Sud et l’Ile Stewart), là où Lindsay & Dixon est située. En employant des travailleurs locaux Maoris pour ses opérations forestières, l’entreprise a joué un rôle économique important après que le gouvernement ait cessé l’exploitation forestière nationale de bois autochtones. Son exploitation forestière localisée à Tuatapere emploie 50 personnes dans des usines équipées de technologies de pointe, au sein d’une petite ville de 700 personnes,.

Compte tenu de l’augmentation significative de la demande en bois certifié FSC pour la construction de bâtiments durables, le milieu de l’architecture a particulièrement intéressé l’entreprise ces dernières années. Les bois des érables, cerisiers et hêtres de Nouvelle-Zélande (comme l’érable américain, le cerisier, le bouleau et le hêtre européen) ont une texture fine et uniforme ainsi qu’une finition excellente qui en font des bois idéaux pour des projets architecturaux.

Sous la gestion attentive de l’entreprise, les forêts de hêtres du pays devraient pouvoir perdurer des millénaires. A cet égard, ces forêts ressemblent beaucoup plus à la forêt de la Lothlorien de Tolkien que ce que les fans peuvent imaginer.


Source : Rainforest Alliance


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000211