Actualités

Actualités et sujets concernant nos activités


Saturday, 21 March 2020
Journée internationale des forêts – FSC, une solution pour préserver la biodiversité dans les forêts

Forêts (© L. Poudré)© L. Poudré

La journée internationale des forêts est l’occasion de rappeler l’importance de ces dernières pour l’équilibre de notre planète. Cette année, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a choisi le thème de la biodiversité, un sujet au cœur de l’actualité, dont les forêts sont un parfait exemple.


Véritables réservoirs de biodiversité, les forêts nous sont vitales. À travers une grande variété de paysages, elles abritent une faune et une flore très diverses : végétaux, champignons, mammifères, oiseaux… ils sont nombreux à occuper la forêt sans être toujours visibles par nos yeux non aguerris. La forêt est habitée par des milliers d’êtres vivants, qui constituent l’écosystème de la forêt,interagissent entre eux et avec leur environnement.

Grâce à ces riches écosystèmes, les services offerts par les forêts à l’ensemble de la société ont beaucoup plus d’ampleur que nous le pensons. De nombreux aspects de notre vie quotidienne sont directement liés aux forêts avec les produits qui en proviennent (bois, liège, carton, papier, viscose, plantes médicinales,caoutchouc, miel, baies…) mais aussi les bienfaits qu’elles apportent à la société (ressources en eau, régulation du climat, sylvothérapie, médicaments…).

Une gestion responsable des forêts et de la biodiversité terrestre est essentielle pour contribuer à la prospérité et au bien-être des générations actuelles et futures.

Champignons en forêts (© FSC GD - Milan Reška)© FSC GD - Milan ReškaEnsemble du monde vivant, dont l’homme fait partie, la biodiversité est mise à mal depuis maintenant de nombreuses années. Pendant des millénaires, si l’homme a domestiqué des dizaines d’espèces végétales et animales pour répondre à ses besoins grandissants, nos usages et nos modes de vie sont peu à peu devenus des menaces.

Les forêts sont l’illustration parfaite de la richesse de la biodiversité terrestre et de l’importance d’une gestion responsable : si 80% de la biodiversité terrestre sont abrités par les forêts, il est primordial de préserver cet écosystème complexe, ce bien universel commun qui représente 30% de la surface de notre planète (sources : Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture).

Mettre en place une gestion forestière responsable et durable, c’est prendre en compte les enjeux environnementaux, sociaux et économiques essentiels à l’équilibre de nos forêts.

La certification FSC est l’un des outils qui peut jouer un rôle au niveau local, national et international. Elle permet notamment la préservation des services rendus par la forêt, des espèces végétales et animales, mais aussi le développement social et économique de régions entières.

La diversité en forêt

Qu’elles soient boréales, tropicales ou tempérées, les forêts sont aussi irremplaçables que diverses. Cette diversité comprend les paysages, les sols, les essences d’arbres, les espèces ou bien encore les gènes. Entre tourbières, forêts de montagne ou forêts de feuillus, les milieux de vie sont nombreux et regorgent d’espèces végétales et animales. Aujourd’hui, ce sont près de 60 000 essences d’arbres qui ont été comptabilisées dans le monde, et 126 en France (source : Botanic Gardens Conservation International).

Chutes Moreau (© FSC France - M. Rossi)© FSC France - M. RossiCe sont ces différents niveaux de diversité et les liens entre tous les constituants d’un écosystème forestier qui font sa richesse. Toutes les espèces, même les plus petites, participent à la vie de la forêt. Elles favorisent sa résilience, autrement dit sa capacité à s’adapter et faire face par exemple aux évolutions météorologiques, climatiques ou humaines.

La France, par son positionnement géographique, son histoire et son climat, possède une riche diversité d’essences avec des forêts hétérogènes (hêtres, pins, bouleaux, aulnes, frênes, charmes, châtaigniers, chênes, épicéas, alisiers…) dans le contexte européen, mais aussi de nombreuses espèces animales dont beaucoup sont protégées.

Protection des espèces

Loriot d'Europe (© Wild Wonders of Europe - Dietmar Nill  WWF)© Wild Wonders of Europe - Dietmar Nill WWFLa diversité des habitats forestiers et la présence de microhabitats des arbres (cavités creusées par les pics, branches mortes, lierre, écorces…) sont nécessaires à la survie d’une multitude d’animaux, végétaux, champignons et lichens. De nombreuses espèces forestières ont besoin de vieux arbres, de bois mort pour se nourrir, se loger ou se reproduire comme les pics et chouettes, les chauves-souris, certains insectes liés au bois mort (par exemple les coléoptères), les mousses et lichens ou encore certains petits mammifères comme le loir ou le muscardin.

Or le gestionnaire forestier exerce une influence sur le cycle naturel de la forêt. Car gérer une forêt pour en exploiter le bois modifie sa structure, sa composition et bien sûr sa maturité, ce qui réorganise la biodiversité qui y vit. Mais réduire cet impact est possible plus souvent qu’on ne le croit, et le gestionnaire peut être un acteur clé pour restaurer certains habitats forestiers dégradés, permettant à de nombreuses espèces de s’y installer à nouveau.

Le référentiel FSC pour la gestion responsable des forêts permet d’accompagner les gestionnaires forestiers pour prendre en compte la biodiversité dans leurs activités de gestion. Le principe 9 du référentiel de gestion forestière FSC mentionne notamment que le gestionnaire doit préserver ou accroître les zones clés pour la biodiversité, car elles incluent les habitats d’espèces rares, menacées ou en danger, mais aussi les zones possédant des valeurs culturelles et symboliques fortes.

Sonneur (© Anton Vorauer - WWF)© Anton Vorauer - WWFFSC travaille au quotidien avec ses partenaires sur la création d’outils, qui sortiront dans les prochaines semaines, pour aider les gestionnaires dans la préservation de la forêt.

Merci la forêt

Au-delà de la production de bois, et de la vie cachée des forêts, ces dernières nous offrent des bénéfices insoupçonnés. Elles contribuent au bien-être des sociétés humaines. Ces services, appelés « services écosystémiques », regroupent l’ensemble des bienfaits que nous retirons de la nature. Ils sont de plus en plus étudiés, mais l’absence de données rend malheureusement difficile leur prise en compte et la reconnaissance de la dimension éthique de la biodiversité.

Forêts (© FSC DK SVERIGE)© FSC DK SVERIGELes forêts ont notamment une place centrale dans le cycle de l’eau, la formation des sols et la production d’oxygène. Les forêts sont également des régulateurs naturels du climat, qui modèrent les phénomènes naturels comme l’érosion, l’émergence de maladies et de parasites ou encore la pollinisation.

Face aux menaces qui pèsent sur la biodiversité (dégradation des forêts naturelles, déforestation, changements climatiques), la gestion responsable des forêts est indispensable.

Jusqu’à présent, la gestion forestière ne permettait pas de valoriser le travail des gestionnaires pour le maintien, la restauration ou l’amélioration de ces services écosystémiques. Les bénéfices économiques retirés par le gestionnaire (et le propriétaire) se concentrent quasi exclusivement sur la vente de bois. FSC a développé une procédure pour rémunérer ces services dans les forêts certifiées FSC.

FSC reconnait cinq services essentiels rendus par une gestion responsable des forêts : la préservation de la biodiversité, des ressources en eau, le maintien de la qualité des sols, le stockage du carbone et l’accès aux services récréatifs. Depuis mai 2018, il est désormais possible pour les entreprises et entités publiques de reconnaître ce travail de gestion responsable grâce à cette procédure. En y participant, les acteurs qui décident de soutenir financièrement des gestionnaires forestiers, peuvent utiliser les mentions services écosystémiques pour communiquer sur leurs engagements et ainsi, renforcer leurs politiques RSE.

Objectif développement durable

Objectifs du Développement DurableLes forêts jouent également un rôle crucial dans la mise en œuvre des 17 Objectifs du Développement Durable (ODD) des Nations Unies pour 2030. La gestion responsable des forêts est incontournable pour répondre à certains de ces critères. Le travail de FSC à l’échelle nationale comme internationale répond notamment aux objectifs axés sur la pauvreté, l’égalité des genres, les ressources naturelles, les modes de consommation et de production, les normes sociales mais aussi l’éducation.

1,6 milliard de personnes dépendent des forêts pour leur subsistance et 60 millions d’entre elles y vivent (source : FAO -Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture). Les forêts sont sources de nourriture, de vêtements, de médicaments et de combustibles pour l’ensemble des populations, mais elle est aussi un habitat pour les peuples autochtones.

La gouvernance de FSC, construite sur le modèle du développement durable, se compose de trois chambres : environnementale, sociale et économique. Ce modèle unique qui garantit un équilibre avec cette multiplicité d’acteurs, et permet une prise de décision qui tient compte de l’ensemble des intérêts. C’est grâce à ce système participatif, démocratique et équitable, que FSC réussit à faire évoluer son référentiel en s’appropriant les ODD.

Notre mission est de promouvoir une gestion durable pour préserver cet habitat naturel et prendre en compte les populations qui en dépendent. Les exigences du référentiel FSC comprennent ainsi des critères qui répondent à ces objectifs, et permettent de s’assurer que le bois récolté dans les forêts certifiées provienne de sources responsables.

Mexico (© FSC DK)© FSC DKIl faut aujourd’hui célébrer les forêts pour tout ce qu’elles nous apportent, prendre le temps de faire le lien entre nos actions et notre façon de vivre au quotidien et cet écosystème incroyablement riche et encore si mystérieux. La diversité d’habitats et d’espèces est ce qui fait la force des forêts, qui sont des exemples de résilience et de collaboration.

Une gestion responsable des forêts est essentielle pour lutter contre leur dégradation et permettre de contribuer au bien-être de toutes les générations en favorisant une production et consommation plus responsables. Préserver les forêts passe aussi par des gestes individuels et des modes de vie plus durables : face à une économie circulaire qui se structure, recycler, réparer et réutiliser sont de mises pour diminuer la pression sur les forêts.

Préservons les forêts, elles nous remercieront.


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000211