Actualités

Actualités et sujets concernant nos activités


Tuesday, 29 January 2013
FSC répond à la consultation de l’Union Européenne sur les suites à donner à la conférence Rio + 20

Rio +20

Le 7 janvier 2013, FSC a répondu à l’appel de la Commission Européenne pour une consultation sur le thème « assurer un développement durable et global ». Cette consultation s’est focalisée sur la manière dont l’UE devrait agir pour donner suite à la conférence Rio+20 de juin 2012.


En réponse aux questions sur  les façons d’atteindre une « économie verte globale », FSC a exprimé son étonnement quant à l’absence d’un volet sur la prescription publique durable, dans la liste des outils politiques proposés. FSC a souligné qu’un certain nombre d’états membres pratiquent déjà une prescription publique« verte », mais que la dimension sociale devait être mieux intégrée, afin de pouvoir parler de globalité.

FSC a aussi mis en lumière le processus actuel de révision des lois sur la prescription publique dans l’UE, qui risque de limiter les possibilités des autorités publiques d’inclure des problématiques sociales, dans leurs politiques de prescription publique. Ceci est particulièrement important lorsque l’on parle des impacts que des activités de production peuvent avoir sur des communautés locales, et cela tout particulièrement lorsqu’il s’agit de récolte de bois. FSC a donc proposé que la Commission « incorpore la prescription publique durable de manière explicite dans la liste des outils, assure que la législation de l’UE soit cohérente en la matière, et incorpore également de manière plus explicite le besoin de politiques de gestion des ressources naturelles, et d’utilisation efficace de ces ressources ».

Concernant les interactions de l’UE avec les autres pays, FSC a incité la Commission à «investir dans une campagne majeure afin de promouvoir la prescription publique durable à l’échelle mondiale, et de fournir un soutien et une assistance pratique aux pays où le plus gros problème vient plutôt de : un manque de produits et services produits localement qui soient certifiés ou reconnus comme « durables »; et/ou un manque de connaissance/d’expérience dans la création et/ou la mise en œuvre d’une telle politique. Un moyen d’action serait de soutenir l’initiative de prescription publique durable coordonnée par l’UNEP.» FSC a également sollicité un soutien financier pour les investissements des communautés et petits propriétaires en matière de certification forestière, particulièrement dans les pays en développement.

De plus, FSC propose que la Commission : « fournisse un soutien spécifique aux systèmes de certification solides, basés sur une gouvernance multi-partite équilibrée ayant prouvé sa capacité à déclencher des mécanismes de production et de consommation durables, et prêtant une attention particulière aux dimensions sociales, écologiques et économiques de la production, là où ils peuvent spécifiquement être porteurs de grandes améliorations dans les pays en développement. »

La contribution de FSC à cette consultation a aussi été l’occasion d’inciter la Commission à accroître l’ambition de ses propres outils, tels que l’Ecolabel Européen et les Lignes Directrices pour une Prescription Publique Verte : « Une action concrète serait de s’assurer que tous les labels pertinents et toutes les lignes directrices réclament 100% de ressources durables pour les produits concernés. Pour le moment, l’approvisionnement durable est une exigence concernant uniquement le bois, et seulement à un certain pourcentage. Ceci est donc faible à deux points de vue. »

FSC a critiqué les faibles résultats de Rio+20 en lien avec la protection et la gestion des forêts. La consultation incitait à faire des propositions sur ce qui pourrait être inclus dans une série d’Objectifs de Développement Durable que les Nations Unies devront voter en 2015, pour poursuivre les efforts de Rio+20. FSC a proposé d’inclure « la fin de la déforestation et de la dégradation des forêts à l’échelle mondiale», combinée avec l’Objectif de Biodiversité d’Aichi qui vise la restauration de 15 % des écosystèmes déjà dégradés, ainsi qu’un objectif pour atteindre la gestion durable des forêts dans le monde entier.

Pour plus d’information : John Hontelez, Chief Advocacy Officer FSC, j.hontelez at fsc point org  ou, si vous ne parlez pas anglais, Patrick Baraize, patrick.baraize at fsc-france point fr 


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000211