Parole d’acteurs


Thursday, 31 March 2016
Blog Kim Carstensen / Chaque goutte compte : la valeur d’une gestion responsable de l’eau

Blog Kim Carstensen

Alors que nous avons célébré le 21 mars, la Journée Internationale des Forêts, nous reconnaissons le travail inhérent au maintien d’un écosystème forestier dans son intégralité, et non pas des arbres seulement. Le Directeur Général de FSC, Kim Carstensen, explique la manière dont l’eau peut être gérée par les gestionnaires forestiers afin de bénéficier aux êtres humains, aux plantes et à la vie animale.


Cette année, la Journée Internationale des Forêts se focalise sur l’importance de l’eau. Au FSC, nous avons toujours considéré l’eau comme une part importante de la gestion forestière responsable. Sans elle, aucun arbre ne pourrait pousser ; aucune vie ne pourrait en effet perdurer. Les bénéfices de l’eau se manifestent également bien au delà des forêts : saviez-vous qu’un tiers des plus grandes villes du monde obtiennent une grande partie de leur eau potable directement des zones forestières ?

En tant que source de vie pour toutes choses, l’eau est la denrée la plus précieuse de toute forêt. Les forêts agissent comme des réservoirs et des purificateurs d’eau naturels, mais afin de maintenir leur prospérité, il existe un réel besoin de faire intervenir l’être humain de façon adéquate.

La bonne nouvelle est que les ressources en eau peuvent être gérées tout aussi soigneusement que les arbres de la forêt. Pour les personnes qui vivent et travaillent en leur sein, c’est une compétence essentielle qui mérite d’être reconnue.
Considérez par exemple le besoin de protéger les cours d’eau afin que l’eau puisse s’écouler à travers la forêt sans obstacle jusqu’aux communautés avoisinantes qui en dépendent. Ou bien pensez au besoin de documenter l’approvisionnement en eau potable en mesurant son niveau de pureté au fil du temps. Tout ceci représente un travail continu et exigeant, et présentement des centaines de gestionnaires forestiers et de communautés forestières s’y attellent en y mettant toute leur compétence et attention.

Approvisionnement en eau géré par les communautés

Dans cette vidéo, vous pouvez découvrir les agriculteurs qui ont débuté un programme de reforestation à Lombok, en Indonésie, après que leurs terres aient été détruites par une exploitation forestière illégale. A la suite de bonnes pratiques forestières, la communauté a mis en place une réserve d’eau potable constante qui alimente les milliers d’habitations des zones alentours.
La communauté a mené à bien ce travail grâce à son amour de la terre et son besoin d’aider les autres. Mais très rapidement, le WWF s’est associé aux gouvernements locaux et aux compagnies des eaux pour assurer un revenu régulier aux agriculteurs pour qu’ils puissent maintenir cet approvisionnement en eau. FSC a également rejoint le projet afin d’aider la communauté à contrôler et mesurer la qualité de l’eau. Cela permettra à la communauté d’attirer de nouveaux clients pour son eau, tout en l’aidant à réguler le service qu’elle fournit.

Dans le monde entier, des travailleurs forestiers et des agriculteurs comme ceux-ci devraient être récompensés pour leur gestion plus efficace de leurs écosystèmes. Je suis heureux de pouvoir dire que FSC, et ses partenaires, font un excellent travail pour veiller à ce que cela devienne une réalité.

De bonnes pratiques enrichissantes

En 2011, FSC a mené le projet ForCES avec les Nations Unies. Désormais en 2016 nous préparons des outils pour décrire la manière dont ces « services écosystémiques », y compris l’eau, peuvent être mesurés et conservés.
Dans le cadre de notre travail pour maintenir les services écosystémiques forestiers, nous souhaitons inciter les propriétaires fonciers et les gestionnaires forestiers à conserver leurs patrimoines forestiers non-ligneux tels que l’eau, le carbone, la nourriture, et la terre. De cette façon, nous pensons que la vraie valeur des forêts sera mieux mise en avant. Ces activités pourront par ailleurs apporter de nouvelles sources de revenus aux propriétaires et gestionnaires forestiers.

D’où vient l’argent ? Grâce aux services écosystémiques, les paiements sont effectués par les bénéficiaires directs, principalement des entreprises et des gouvernements, désireux de protéger leurs terres contre toute dégradation ou catastrophes naturelles. C’est un processus qui tient compte de la véritable valeur des forêts, et qui assure le maintien du travail nécessaire à leur préservation.
Dans un avenir proche, j’espère que des histoires similaires à celle de Lombok se seront généralisées dans le monde entier. Nous ne devons pas considérer notre eau comme acquise, et du point de vue de FSC, la gestion de cette ressource est un élément essentiel de notre mission.


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000211