Parole d’acteurs


Tuesday, 28 February 2017
Interview du Directeur général de Portocork France : «La certification fait partie notre ADN»

Christophe Plat, Directeur Général Portocork France

Portocork France est un fabricant de bouchons en liège certifié FSC et membre de l’association FSC France. Découvrez l’interview du Directeur général de l’entreprise, Christophe Plat.


- Quelle est votre histoire au sein de Portocork ?

J’ai pris la direction de Portocork France en juin 2015, ayant été sollicité à la suite du départ à la retraite de mon prédécesseur. Avant cela, j’ai travaillé ma vie entière dans le monde du vin, ayant moi-même dirigé des structures viticoles. Je suis rentrée dans l’entreprise avec beaucoup d’intérêt et d’envie, car même si l’on travaille dans le milieu du vin, nous ne connaissons que trop peu le bouchon dans cette filière et aucune des formations existantes n’enseigne cette facette-là du métier. J’avais vraiment envie de découvrir le liège naturel et le chêne liège, qui est un arbre extraordinaire contribuant à la survie de nombreuses espèces de la faune autochtone et à la préservation de l’environnement, notamment grâce à sa grande faculté de rétention d’eau. Grand amoureux du vin, je suis également ravi de ma position qui me permet de visiter toutes les régions viticoles de France et d’avoir une ouverture sur tout le marché national.


- Pouvez-vous nous parler de Portocork, quelle est l'identité de l'entreprise, ses missions ?

Fondée en 1978 au Portugal, Portocork International assure une présence dans les différentes régions viticoles mondiales. À l’origine, la commercialisation de ses bouchons se faisait par un réseau de distributeurs intégré en France et c’est en 2006 que la décision a été prise de créer la filiale française : Portocork France SAS, dont je suis en charge. Portocork écoule environ 400 millions de bouchons par an et notre ambition est de satisfaire au mieux les exigences spécifiques de chaque client, grâce à nos capacités industrielles, nos technologies de pointes ainsi que nos recherches et innovations.


- En 2006, Portocork International a obtenu la certification FSC, suivi en 2008 de Portocork France, qu'est ce qui a motivé cette décision ?

Portocork est toujours en recherche de nouveautés et d’innovations technologiques. Nous cherchons à nous positionner sur un marché novateur d’un point de vue philosophique, puisque les enjeux environnementaux sont au coeur même de l’entreprise. L’idée grâce à la certification est aussi de pouvoir sensibiliser les viticulteurs qui sont nos clients sur les aspects environnementaux. Nous souhaitons notamment toucher les viticulteurs bio ou biodynamiques pour qui la certification FSC est un atout supplémentaire dans leurs démarches responsables.


- Concrètement, qu'est-ce que la certification FSC a apporté à l'entreprise ?

Tout d’abord, la certification FSC nous a permis de renforcer le discours des viticulteurs bios car les bouchons biologiques n’existent pas et FSC complète donc cette démarche responsable.
Au sein de Portocork, si nous pensons qu’il est important respecter l’environnement, le volet économique et social de la certification FSC sont également essentiels. Nous souhaitons être en capacité de faire revenir des populations dans des espaces plus retirés, là où se trouvent les forêts, et qu’ils puissent vivre de cette gestion de forêts FSC.
Enfin, les nouvelles attentes des consommateurs et l’intérêt qu’ils ont pour les démarches respectueuses de l’environnement et des hommes, relayés par la grande distribution qui demande de plus en plus de démarches responsables, sont des enjeux auxquels Portocork peut répondre efficacement grâce à la certification FSC.


- Quels sont les enjeux futurs de Portocork pour valoriser au mieux votre démarche FSC ?

Je suis convaincu que si chacun entame des démarches responsables à son niveau, nous irons tous mieux. Je n’ai pas la prétention de changer la planète, mais je pense que la planète se portera mieux si chacun travaille à son échelle. C’est la raison pour laquelle je tiens à ce que les commerciaux de Portocork aient ce relai-là auprès des viticulteurs, qui connaissent mal le bouchon et encore moins le bouchon FSC. Nous avons une réelle démarche de sensibilisation afin de leur faire comprendre les enjeux de la certification et de valoriser au mieux cette démarche vertueuse.


- Qu’est-ce qui a motivé votre décision d’adhérer à FSC France l’année dernière ?

Premier bouchonnier en France à obtenir la certification FSC, celle-ci fait partie de notre ADN et adhérer à FSC France renforce notre légitimité. Nous faisons un réel travail de fourmis qui consiste à sensibiliser et informer au mieux tous les interlocuteurs du marché : la grande distribution et les consommateurs, les institutions mais également les producteurs. C’est à force de communiquer et de sensibiliser que des réflexes se créent. Grâce à cette adhésion, je peux bénéficier du soutien de toute l’équipe de FSC France et en étant plus forts ensembles, nous pouvons mieux intervenir. Cela va également dans le sens de la Cop21 et de tous les événements qui nous rappellent chaque jour qu’il est urgent de bien réfléchir sur la façon dont on produit nos matières premières. L’optimisation de la quantité de liège utilisé dans l’ensemble du cycle de production est d’ailleurs l’une des stratégies de développement durable de Portocork, 82% des déchets produits étant valorisés.


La récolte de liège, une pratique transmise de générations en générationsPortocork FrancePortocork France



© Forest Stewardship Council® · FSC® F000211