Parole d’acteurs


Thursday, 25 February 2021
À la découverte du bouchon de liège naturel certifié FSC : rencontre avec Portocork France

Récupération de l'écorce du chêne-liège au Portugal (© Portocork France)© Portocork France

Utilisée dès l’Antiquité pour boucher de manière hermétiques les amphores grecques et romaines, le bouchon de liège naturel est aujourd’hui devenu un objet commun du quotidien qui pourrait presque passer inaperçu. Pourtant, ses propriétés d’imperméabilité, de souplesse et d’élasticité en font un produit d’exception, provenant d’exploitations souvent respectueuses de l’environnement, comme celle du bouchonnier Portocork certifié FSC®.


Né au Portugal en 1978, sur des terres propices au développement du chêne-liège, Portocork International est un acteur clé de la filière du bouchon dans le monde, certifié FSC depuis 2006. La filiale Portocork France a été créée la même année, et Christophe Plat, qui en prend la direction en juin 2015, nous raconte la démarche environnementale de l’entreprise.

« Portocork France vend des bouchons de liège à toute la filière viticole française et pour tous les types de vins et spiritueux. Notre société est en croissance, avec une clientèle et des partenaires très fidèles » explique Christophe Plat.

L’entreprise vend uniquement des bouchons à base de liège naturel, prônant le potentiel écologique et les caractéristiques naturelles de ce matériau : son imperméabilité assure au bouchon de ne laisser rentrer aucun gaz ou élément extérieur. Le liège naturel permet également l’évolution naturelle du vin dans le temps. « Le bouchon est un produit vivant, qui est constitué à 80% d’oxygène, qui permet d’amener et d’accompagner le vin à son apogée » raconte le directeur de Portocork France.

Pour proposer ce fameux liège naturel, Portocork France s’approvisionne au Portugal. Le chêne-liège, arbre aux multiples qualités, vit en moyenne 200 ans. Les forêts de chênes liège sont un haut lieu de biodiversité. Elles sont présentes sur tout le bassin méditerranéen, et abritent plus de 37 espèces de mammifères, 160 espèces d’oiseaux et 24 espèces de reptiles et amphibiens. Ces forêts sont par ailleurs une barrière à la désertification et la dégradation des sols.

La valorisation du liège pour fabriquer des bouchons Portocork permet ainsi de préserver le système économique de l’activité forestière et participe au maintien de la biodiversité. « Nous récoltons juste l’écorce par une opération qu’on nomme le démasclage, sans jamais couper l’arbre » précise Christophe Plat. « Il s’agit d’une production respectueuse de l’environnement d’une part car nous sommes dans une logique d’exploitation raisonnée, avec le plus souvent une répartition géographique des chênes liège qui est naturelle, et d’autre part nous utilisons l’ensemble du liège récolté, aucun gaspillage ! ».

La première récolte est réalisée lorsque l’arbre a environ 25 ans. Celle-ci ne permet pas encore d’utiliser l’écorce pour faire des bouchons de liège, mais pour des produits dérivés (isolant, parquets…). La deuxième récolte, 9 années plus tard, suit le même processus. C’est enfin après 9 années supplémentaires, quand l’arbre a environ 45 ans, que l’écorce est récupérée pour fabriquer les bouchons.

Par ailleurs, 80% des déchets issus de la production des bouchons sont réutilisés, notamment pour fabriquer des bouchons techniques, à partir de granulats de liège reconstitués. L’écorce va également permettre de fournir 60% de l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de l’industrie.

Champs de chênes liège (© Portocork France)© Portocork France« Dans l’histoire du bouchon de liège, il y a eu une révolution quand l’idée d’un substitut synthétique au bouchon traditionnel a fait son apparition. Les viticulteurs se sont tournés vers cette solution pour répondre à la fois à la hausse de la demande mais aussi à la problématique du « goût de bouchon », un défaut olfactif et gustatif ».
Portocork a ainsi revu sa technologie de contrôle de qualité, avec de nouveaux procédés techniques de pointe permettant d’apporter des garanties supplémentaires à ses bouchons en liège naturel. En 2021 Portocork lance deux nouveaux process « le Naturity » et « Xpür ». Ces nouvelles technologies anti TCA (la molécule responsable du goût de bouchon) apportent une plus grande homogénéité sensorielle sur nos bouchons, tout en préservant l’aspect et les spécificités naturels du liège.

 (© Portocork France)© Portocork FranceLa certification FSC montre elle aussi l’engagement et la démarche responsable de l’entreprise. Certifiée FSC en 2008, Portocork France emboîte le pas à Portocork International, qui a fait le choix de la certification 2 ans plus tôt, devenant ainsi le premier bouchonnier français à vendre des bouchons avec le label FSC.

« La production de liège est déjà très naturelle » explique le directeur de Portocork France, « la certification FSC est une démarche supplémentaire, qui prend en compte d’autres volets notamment sociaux et économiques, nous permettant d’aller plus loin, de mieux former nos salariés, et d’assurer la traçabilité de nos produits. La certification FSC est la cerise sur le gâteau ! ».

L’ensemble des unités de production sont en effet audités chaque année par un organisme certificateur indépendant, permettant de s’assurer que l’exploitation des chênes lièges et les bouchons sont conformes aux exigences du référentiel FSC.

« Il y a une vraie demande de nos interlocuteurs professionnels, mais aussi de la grande distribution et des consommateurs sur ces démarches environnementales et durables » décrit Christophe Plat. « Nous souhaitons notamment toucher les viticulteurs engagés dans le bio ou la biodynamie, et qui sont déjà sensibles à ces problématiques mais qui, paradoxalement, peuvent parfois boucher avec des bouchons non naturels. »

Portocork souhaite également sensibiliser les autres producteurs et négociants, grâce à un travail de fourmi d’information et de communication, pour présenter et expliquer le bouchon naturel et la certification FSC. « Grâce à ce travail, l’évolution des ventes de bouchons FSC est significative, nous avons quasiment doublé nos volumes avec une augmentation de 87% depuis 2016. »

Ecorces de chênes liège (© Portocork France)© Portocork FrancePortocork France est également membre de FSC France depuis 2016. « Adhérer à l’association était pour moi pertinent et dans le prolongement de notre démarche responsable. Rencontrer l’équipe de FSC, mais aussi les autres membres nous a permis d’avoir accès à plus d’informations, de réflexions et d’idées d’actions, c’est une vraie source d’échanges qui nous nourrit et nous permet de faire évoluer les mentalités, chacun à son échelle et dans son domaine ».

Aujourd’hui, l’entreprise souhaite poursuivre son engagement et notamment ses actions de communication, en axant son discours sur le respect de l’environnement et les vertus naturelles du liège, pour sensibiliser toujours plus et tenter de créer des réflexes positifs et vertueux.


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000211