Coûts et bénéfices de la certification FSC

LA STRUCTURATION DE L’INVESTISSEMENT DANS LE TEMPS – C’est lors de la préparation à la certification qu’est réalisée la majeure partie de l’investissement : environ 50 % des coûts de l’ensemble du premier cycle de certification (5 ans) sont engagés durant l’année conduisant à l’obtention du certificat. Durant ce premier cycle, le gestionnaire se familiarise avec les exigences FSC, acquière de l’expérience et améliore ses outils.La certification FSC doit être considérée comme un investissement dans la qualité de la gestion. Les bénéfices conséquents et variés qu’elle apporte sont précieux dans un contexte où notre société est de plus en plus consciente des enjeux liés à la forêt, et évolue en profondeur vers des modes de consommation responsables.
Les propriétaires et gestionnaires forestiers disposent avec les documents téléchargeables sur cette page des éléments pour planifier leur démarche et s’engager dans une gestion responsable FSC.


La valeur ajoutée de la certification FSC se décline en bénéfices à la fois économiques et qualitatifs.


Des bénéfices économiques

Les grandes entreprises et marques internationales sont de plus en plus nombreuses à s’engager vers un approvisionnement certifié FSC. La croissance des demandes en bois FSC s’installe comme une tendance de fond dans la filière française. L’offre actuelle en bois français FSC est bien inférieure aux demandes des marchés, ce qui assure des prix avantageux ainsi qu’une sécurisation des clients du gestionnaire forestier.

FSC a par ailleurs développé une procédure dont la mise en place permet au gestionnaire forestier FSC d’établir des partenariats financiers avec des organismes privés ou publics souhaitant investir dans la rémunération des services rendus par les écosystèmes forestiers. Pour en savoir plus, consulter la page dédiée.


D’autres bénéfices qualitatifs

Il est parfois difficile de donner une valeur marchande à certains bénéfices, mais ils contribuent néanmoins grandement à la force de la certification FSC.
La certification FSC, grâce à la certification de groupe, constitue un mécanisme de mise en valeur des projets forestiers de territoire. Elle participe au maintien du tissu local d’entreprises en améliorant leur compétitivité sur les marchés.

La concertation avec les parties prenantes, élément central de la certification FSC, permet à la fois d’éviter ou de prévenir d’éventuels conflits, de déconstruire certaines idées reçues et de capitaliser les connaissances indispensables à une gestion forestière adaptée aux multiples enjeux.
La rigueur documentaire imposée par FSC (principe 1 du référentiel), associée aux audits externes, conduisent à une meilleure connaissance, compréhension et intégration de la réglementation dans la gestion courante.
L’obtention puis le maintien de la certification FSC représentent une opportunité de créer une dynamique collective autour d’un challenge commun, vécu avec fierté, qui valorise le travail de l’équipe salariée.


Combien ça coûte ?

Au vu de la structure de la propriété forestière française, la certification FSC est le plus souvent mise en œuvre via une certification de groupe. Une première source de coûts est donc la mise en place du groupe de certification. Une fois le groupe en place, le référentiel de gestion forestière FSC devra être appliqué chez tous les membres du groupe. La certification FSC, promouvant un schéma de gestion exigeant, implique un investissement composé de :
- Coûts internes : C’est la part d’investissement structurel liée à la mise à niveau avec le référentiel FSC et est spécifique à chaque gestionnaire et aux forêts concernées ;
- Coûts externes : Ce sont des coûts directs, liés principalement aux audits annuels réalisés par des organismes certificateurs ;
- L’adaptation des pratiques de gestion : Les enjeux portés par le référentiel notamment concernant la biodiversité et les sols peuvent entraîner des coûts supplémentaires.


Les coûts de certification ne sont pas linéaires dans le temps. C’est lors de la préparation à la certification qu’est réalisée la majeure partie de l’investissement (les coûts engagés durant l’année conduisant à l’obtention de la certification représentent environ 50% des coûts de l’ensemble du premier cycle de certification).


© Forest Stewardship Council® · FSC® F000211