Les principe et critères FSC

Sabot de Vénus, espèce protégée à Haute Valeur de Conservation (© M. Rossi)© M. RossiNos « principes et critères » décrivent des règles de gestion à suivre afin que les forêts répondent aux besoins sociaux, économiques,écologiques, culturels et spirituels des générations actuelles et futures. Ils incluent à la fois des contraintes de gestion et des exigences sociales et environnementales.
En matière de gestion forestière, les règles FSC sont les plus strictes et les exigences sociales et environnementales FSC sont les plus élevées.


L'ensemble des 10 Principes et Critères doivent être appliqués en forêt avant de pouvoir recevoir la certification FSC. Ils s'appliquent à tous les types de forêts et à toutes les activités inclues dans le champ d'application du certificat.
Les Principes et Critères sont définis au niveau international, et déclinés à l’échelle nationale en indicateurs applicables sur le terrain.

Les 10 principes FSC

Principe 1 : Respect des lois. La gestion forestière doit se conformer à toutes les lois en vigueur ainsi qu'à tous les traités internationaux dont ce pays est signataire. Elle sera de même conforme aux autres principes du FSC.

Principe 2 : Droits des travailleurs et conditions de travail. L’organisation certifiée doit préserver ou accroître le bien-être social et économique des travailleurs.

Principe 3 : Droit des populations autochtones. Ce principe ne s’applique pas en France métropolitaine.

Principe 4 : Relations avec les communautés. Les opérations de gestion forestière doivent maintenir ou améliorer le bien-être social et économique, à long terme des communautés locales.

Principe 5 : Bénéfices générés par la forêt. Les opérations de gestion forestière doivent encourager l'utilisation efficace des multiples produits et services de la forêt pour en garantir la viabilité économique ainsi qu'une large variété de prestations environnementales et sociales.

Principe 6 : Valeurs et impacts environnementaux. La gestion forestière doit maintenir les services écosystémiques, la diversité biologique et les valeurs qui y sont associées (ressources hydriques, sols, paysage, espèces et habitats patrimoniaux, etc.)

Principe 7 : Planification de la gestion. Un document de gestion doit être rédigé, appliqué et mis à jour. Les objectifs à long terme de la gestion et les moyens d'y parvenir doivent y être clairement indiqués. L’élaboration et les révisions de ce document de gestion se fait en concertation avec les parties prenantes.

Principe 8 : Suivi et évaluation. Un suivi est conduit pour évaluer les pratiques de gestion : qualité et quantité des produits forestiers, maintien des valeurs de conservation (environnementale ou socio-culturelles).

Principe 9 : Hautes valeurs de conservation. L’Organisation certifiée doit identifier, évaluer, préserver et suivre les Hautes Valeurs de Conservation présentes dans son unité de gestion. Ces HVC peuvent concerner des espèces ou habitats patrimoniaux, des services écosystémiques critiques, des sites culturels, etc.
Pour plus d’informations sur les HVC consulter le site internet suivant : www.hcvnetwork.org

Principe 10 : Mise en œuvre des activités de gestion. Les activités de gestion conduites par ou pour l'Organisation dans l'Unité de Gestion respectent l’ensemble des principes et critères du FSC, et visent à atteindre les objectifs économiques, environnementaux et sociaux décrits dans le document de gestion.

N’oubliez pas que …
Contrairement aux idées reçues, la certification FSC est tout à fait adaptée aux forêts européennes !·
Pour preuve : avec plus de 94 millions d’hectares certifiés, l’Europe possède plus de 48% des forêts certifiées FSC dans le monde.
Retrouvez les chiffres clés du FSC ici.

© Forest Stewardship Council® · FSC® F000211